Les mangas sur le tennis

Comme pour les autres sports, le monde du tennis a aussi servi d’inspiration à un bon nombre de mangakas. Il en résulte des mangas qui sont maintenant considérés comme des incontournables tant par la forme que le fond de l’histoire même.

Prince of Tennis

Shonen prépublié dans le Weekly Shonen Jump de juillet 1999 à mars 2008, Prince of Tennis met en scène, Echizen Ryoma, un jeune Japonais de 12 ans, fils d’une ancienne gloire du tennis mondial, qui a vécu pendant plusieurs années aux Etats-Unis. Malgré son jeune âge, il dispose d’un très bon jeu qui va lui permettre d’avoir sa place de titulaire parmi l’équipe du collège Seishun Gakuen qui compte déjà des joueurs de talent.

sei

Avec sa volonté de surpasser un jour son père, Echizen Ryoma va, avec les membres de l’équipe de Seishun Gakuen, gravir petit à petit les échelons pour espérer atteindre le tournoi national pendant lequel s’affronteront les meilleures équipes de tennis du Japon. Ce qui rend intéressant le manga est tout d’abord le fait que les personnages, bien qu’ils soient déjà très puissants et disposent de compétences hors normes, ne sont jamais à l’abri d’une défaite. Synonyme de rebondissement, chaque match est disputé avec intelligence et férocité. Il n’est ainsi pas rare qu’un match se gagne au prix de sacrifices montrant la détermination des différents protagonistes. De plus, le développement de chaque personnage, surtout celui d’Echizen Ryoma, permet de voir leur évolution au fil des volumes mettant en avant certains traits de leur personnalité qui les rendent encore plus vivants. La maîtrise du dessin dont fait preuve Konomi Takeshi, couplée à son sens du découpage finissent de rendre Prince of Tennis un incontournable des mangas sur le tennis.

Baby Steps

Ayant remporté le 38e prix du manga Kodansha, Baby Steps écrit et dessiné par Hikaru Katsuki raconte l’histoire d’Eiichirô Maruo, un étudiant brillant, qui, en voyant un match de tennis, décide de s’investir dans ce sport pour garder la forme.

baby steps

Particulièrement réaliste dans son approche, l’auteur s’écarte des techniques « spéciales » un peu fantaisistes que l’on retrouve habituellement dans les mangas de sport pour montrer une vision du tennis proche du réel notamment en matière de technique et de mental. Avec une condition physique pas très avantageuse et sans expérience en tennis, Eiichirô Maruo est obligé de recourir à sa détermination, à sa faculté d’analyse et à son intelligence pour surmonter les épreuves et prendre le dessus sur ses adversaires.

W’s

Prépublié dans le magazine Monthly Shonen Magazine, W’s est écrit et dessiné par Kôji SEO.

Le manga est centré sur le personnage d’Okita Tsurugi, un étudiant en troisième année de primaire, qui est le fils de deux célèbres joueurs de tennis. Après avoir visionné les matches de son père, il décide de marcher sur ses pas et devenir à son tour un joueur de tennis hors pair.

Happy !

Shoujo en 23 volumes créé par Naoki Urasawa, Happy raconte l’histoire de Miyuki Umino âgée de 18 ans. Devant s’occuper de ses frères et sœurs après la mort de ses parents, le destin de Miyuki Umino connait un revirement inattendu après avoir su que son grand frère Ieyasu a disparu lui laissant une dette conséquente.Obligée de trouver une solution pour rembourser la dette de son frère et protéger celui-ci, Miyuki Umino décide de devenir une joueuse de tennis professionnelle.

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.